Réflexion

On se pose des questions !

Faire des photos, est-ce juste une activité ludique ou vraiment de l’éducation aux médias ?
Cette activité enclenche un processus important dans l’éducation aux médias de votre enfant. Il lui permet de trier, de sélectionner un point de vue et donc de « produire un média » en fonction de critères objectifs et subjectifs.


En effet, peu à peu, votre enfant comprendra comment prendre une photo en fonction de son objectif : une photo d’une grimace pour envoyer à papa ou bien une photo tout sourire pour l’afficher au-dessus de son porte manteau à l’école. Il fera des choix de sujet. Cela deviendra pour lui une technique de communication, une façon de « dire quelque chose » et pas simplement une activité ludique du « clic ».

Ensuite, il opèrera des choix quant au point de vue, au cadrage qui influence le sens du message : se photographier devant le goal de foot n’aura pas le même sens que se photographier devant l’arbre en fleur.

En s’entraînant ensemble à la photographie, on comprend qu’on peut influencer ce qu’on raconte à travers le cadre, le point de vue, les jeux d’ombre et de lumière. Tous ces choix, qui peuvent paraître basiques, participent
au sens donné au message, et donc au média.

Prendre des photos, c’est donc s’inscrire dans la communication, la transmission de messages. C’est envisager le document médiatique comme un support de communication tourné vers l’extérieur.

N’oublions pas par ailleurs qu’à cet âge-là, l’imitation joue une grande part dans l’intérêt des activités : vous avez tendance à ne pas louper la photo d’une seule bêtise, sourire, ou pose au soleil ? Ne vous étonnez pas que votre enfant soit demandeur de passer de l’autre côté de l’objectif !

Et donc, pourquoi pas ? Car prendre des photos, c’est aiguiser son regard sur le monde extérieur.